ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 5

Erna Hécey (ici et Bruxelles) montrait Laurie Simmons, Peter Friedl, Suzanne Lafon et une photo bien connue (mais que j’avais pas encore vue « pour de vrai ») tirée d’une vidéo de Johan Grimonprez, celle avec la fille qui mange une colombe (ci-dessous).

Ibid projects (Londres et ici) montre le travail de Olivier Richon entre le portrait animalier et la nature morte. Kleindienst Galerie (ici et Leipzig) montrait Nadin Maria Rufenacht (ci-dessous) avec de curieux équilibres (série Le jeu de Brigitt). L’ensemble fait plus d’ 1,50 m de large.

Centre Iris – Le petit théâtre du corps

Le Centre Iris (ici et 238 rue Saint-Martin) et dont j’ai déjà parlé (ici) montrait jusqu’au 25 avril (je suis en retard ;) une exposition intitulée « Le petit théâtre du corps ». Ceci dit il y a une autre exposition qui lui a succédé et dure jusqu’au 20 juin : vous pouvez donc toujours vous y rendre.

Andreas Mahl nous montre de petits démons en noir et blanc à 250 euros mais il n’a pas de site web. Zaida Kersten (son site ici) montre son « romanc blau » entre  200 et 600 euros. Emmanuelle Barbaras montre des couples dénudés et des sexes masculins pour 700 à 1100 euros. Tout cela ne m’a que moyennement séduit et je garde donc le meilleur pour la fin : Eve Morcrette (son site ici).  Eve Morcrette traite d’un thème souvent abordé, celui des anges et notamment des anges féminins mais cette fois, ces petits formats intimistes font mouche et c’est d’autant plus méritoire que l’auteur développe par ailleurs un travail de photographe de reportage sans rapport avec ce style d’approche. Les photos de cette série sont à 600 euros mais elle ne sont pas visibles sur son site web d’où cette illustration ci-dessous tirée d’une prise de vue lors de l’expo.

Centre-Iris---avril-2009--3

 

Ce photographe n’a que 31 ans et ses photos ne sont pas (encore trop) chères : c’est le moment de casser sa tirelire :) En attendant, je le mets dans mes signets…

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 4

Poursuite de la promenade sur ArtBrussels en quête de galeries montrant de la photo.

Crown gallery (Bruxelles et ici) montrait Paul Graham, de grands formats d’une seule couleur de Charif Benhelima et quelques Vitali. Stephane Simoens (Knokke et ici) montrait Laurenz Berges. Alison Jacques (Londres et ici) montrait un petit Mapplethorpe. Nicolai Wallner (Copenhague et ici)  montrait Joachim Koester ainsi que le travail de Elmgreen et Dragset. Nadja Vilenne (Liège et ici) montrait aussi quelques photos. Mitterrand et Sanz (ici et Zürich) montrait Jonah Freeman.

Mais bon, la galerie dont il faut se souvenir dans ce ce billet c’est la galerie berlinoise Thomas Zander.

La Galerie Thomas Zander (Cologne et ici) est spécialisée en photographie et représente de nombreux grands noms internationaux de Arbus à Winogrand en passant par Friedlander.

La galerie avait retenu Trevor Plagen avec ses ciels de nuit monochromes ornés de trainées d’avions à réaction, Jean-Paul Derrider avec sa série d’écrans de cinéma, Larry Sultan, Henry Wessel avec des vues de nuit de maison et un Gursky aussi.

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 3

Je continue le parcours sur les galeries de ArtBrussels 2009 qui montraient de la photo.

Galerie 5213 (ici et Berlin) montrait Cyril de Commarque (une décharge et la mer) et Henrik Stromberg. La galerie Olivari-Veys (ici et Bruxelles) montrait Samuel Buckman avec sa chaise a bascule face à la mer (1 800 euro) et sa boite à lettres condamnée à 700 euros. Museum 52 (Londres et ici) montrait Christoph Dettmeier et ses ruines modernes. Annex 14 (Berne et ici)  montrait un tas de linge de Kristof van Gestel. Maes et matthys (ici et à Anvers) montrait Vaast Colson et sa série chouchou.

Conrads (ici et Düsseldorf) montrait des travaux un peu plus intéressants avec Mounir Fatmi (un coran, une bible et une torah reliés)  et de petits formats (60*90) de Beat Struli.

 

Mais la vraie découverte (pour moi) c’est la galerie Rodolphe Janssen (ici et Bruxelles) qui montrait de nombreuses photos dont Helen van Meen, Sieff, Weston,Elgort, Araki, Woodman, Torbjorn Rodland, Sam Samore et Esko Manikko.

Il y avait, pour Rodland, la photo ci-dessous à 2 500 euros, issue de sa fameuse série « nudists », assez tentante.


En Bref – Bourse du talent 2009 – Clémence de Limburg

Je vous ai parlé récemment (avec retard) de la Bourse du talent 2008. Le résultat de la cuvée 2009 est paru le 19 mai et c’est Clémence de Limburg (son site ici) qui a été récompensée pour son reportage sur la vie d’une jeune femme juive New-Yorkaise, Gitty, en rupture avec sa communauté.

L’illustration ci-dessous provient de nymag.com (ici).

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 2

Je continue le récit de ma promenade photo à ArtBrussels qui se tenait jusqu’à fin avril.

Galerija Skuc (Ljubljana et ici) montrait des barques vertes retournées dans des ruines dans une composition surréaliste mais je n’ai pas retrouvé l’artiste sur le site de la galerie. La Galerie Feinkost (Berlin et ici) montrait un ensemble complet de « la disparition » (statue sans cavalier), déjà vue à Lyon (ici), œuvre de Luchezar Boyadjiev. Art agents  gallery (Hambourg et ici) montrait Tim Roda avec de bizarres enfants en noir et blanc. La galerie Kuttner Siebert (Berlin et ici) montrait le travail de Stefan Sehler déjà vu à Paris chez Baumet-Sultana. Motive Gallery (Amsterdam et ici) montrait Aurélien Froment, Raphael Zorka et Tine Melzer.

Anniversaire – Dorothea Lange (26 mai 1895 – 11 octobre 1965)

Dorothea Lange est née le 26 mai 1895 à Hoboken (Etats-Unis): elle aurait donc aujourd’hui 114 ans.

Dorothea Lange s’oriente vers la photographie à 18 ans et travaille dans un studio avant de prendre des cours à Columbia et elle ouvre son studio dès l’âge de 24 ans. Elle est influencée par la crise de 1929 et photographie la détresse sociale, dressant des portraits dignes de personnes souvent désespérées ou pensives, au regard détourné. En 1934, elle commence à travailler pour le gouvernement américain et l’année suivante elle rejoint l’équipe de photographes de la FSA (Farm Security Administration). Elle privilégie des images à fort contenu émotionnel et sa Migrant Mother de 1936 (une jeune mère et ses enfants) devient iconique (ci-dessous). Ses photographies sont publiées dans un recueil en 1939. Pendant la Seconde Guerre, elle photographie les américains d’origine japonaise détenus dans des camps aux États-Unis (ces images ne seront autorisées à la diffusion qu’en 1972).

La photo ci-dessus est la version originale. On voit le plus souvent la version retouchée (tous les détails sont ici).