En bref – Magazines L’héliotrope et De l’air

Lors de mes pérégrinations récentes à Lille pour les Transphotographiques et pour Révélation 4, j’ai redécouvert en vrai papier l’Héliotrope, que je mentionne parmi les magazines en ligne sur la page dédiée de ce blog (ici) . Je ne suis pas sûr que ce soit une super idée car si le papier touche un public que ne touche pas le web (et que c’est plus agréable d’avoir du papier dans les mains qu’un écran de PC sous les yeux), il faut bien avouer que le tirage sur papier journal n’arrange pas les photos présentées.

Autre magazine redécouvert, De l’air (je n’arrive pas à retrouver un article qui en parle sur ce blog, bizarre). Journal à l’existence fluctuante, le magazine semble avoir retrouvé un second souffle et il était bien en vue lors de Révélation 4. Il s’est aussi doté (récemment il me semble) d’un site web qui est bien fait (ici).

L’un et l’autre de ces magazines sont de qualité mais il y en a un qui est gratuit ;-)

Librairie Wallonie-Bruxelles – View Photography Magazine

Avant de perdre mon temps à la Galerie Plume (mon billet ici) et chez Anne de Villepoix (mon billet ), j’étais passé à la librairie Wallonie-BruxellesC’est dans le même quartier, au 46 rue Quincampoix. Leur site est . Je cherchais le magazine View que j’ai découvert à Lille lors des transphotographiques. Le numéro coûte 7 euros et l’abonnement en Belgique 25 euros (4 n° par an) mais depuis la France c’est 54 euros (!). Du coup, mieux vaux aller le chercher dans cette librairie. Le site de View c’est . J’en ai profité pour acheter un bouquin ("Art actuel et photographie" au PU de Namur édité par Julie Bawin) qui parle de Coplans (vous savez celui qui photographie des corps d’hommes de près dont j’ai parlé  dans un billet sur le musée de Sérignan, ici). Du coup je découvre que Coplans s’est photographié lui-même. il a voulu dépersonnifier son travail donc pas d’objets, pas de visage : juste un corps, de surcroit vieillissant et loin des canons de la beauté.

Passez à la librairie et achetez View, c’est une bonne revue dans une bonne librairie.