Rencontres de la photographie d’Arles – Ce que c’est

Chaque année, depuis 39 ans, se tiennent les « Rencontres de la photographie« , à Arles (dans les Bouches du Rhône). C’est, comme dit l’autre, « l’événement photo incontournable de l’année », parrainé en 2008 par Christian Lacroix, créateur de mode et arlésien.

Amateur encore récent de photographie, et casanier de surcroît, je ne me suis jeté à l’eau que cette année. A peine remis de mes efforts, je vais vous livrer mes impressions au cours des prochains jours mais, pour commencer, deux mots sur ce qu’est cette manifestation.

Ces Rencontres, ce sont de multiples expositions de photographies qui se déroulent du 8 juillet au 14 septembre 2008. L’ensemble des sites d’expositions, au nombre de 19, et complété de deux sites « partenaires » (FNAC et SFR) est situé à Arles et est visitable à pied, hormis, peut-être, l’Abbaye de Montmajour, le seul que je n’ai pas visité (avec la piscine).

Il est à noter qu’un de ces sites devait être fermé dès le 17 août et que 7 d’entre eux sont clos le 31 août : mieux valait donc se rendre sur place avant cette date au risque de ne pouvoir visiter la moitié des sites (8 sur 19).

Au-delà de ses sites, d’autres ont un caractère plus temporaire et moins ambitieux : ils ne figurent pas explicitement sur le plan fourni par les « rencontres » et sont « démontés » au fil de l’eau.

Ces Rencontres, ce sont aussi des occasions de côtoyer des photographes (sinon, ce ne serait plus des rencontres…). Cette période d’échanges a eu lieu lors de la semaine d’ouverture, du 8 au 13 juillet 2008. Au programme : des colloques et conférences, des stages de photographie avec des professionnels, etc.

J’ai voulu éviter la foule donc je suis allé plus tard en visite mais je ne sais pas si c’est un bon choix. En tout état de cause, je n’ai pas été bousculé par les visiteurs et c’est justement ce que je recherchais. Le principal regret c’est d’avoir raté le « off« .

Ces Rencontres ce sont enfin des manifestations « autour » du festival comme cette année au Musée Réattu, revisité par Lacroix qui a sélectionné les œuvres du fonds Réattu, invité des artistes de son choix et intégré son propre travail (robes hautes coutures, croquis préparatoires, tapis). Accessoirement, les « pass » des Rencontres donnent des réductions sur des manifestations diverses (le Musée Réattu mais aussi l’exposition Combas à la Fondation Van Gogh, etc).