Rencontres de la photographie d’Arles – Espace SFR

L’Espace SFR est à deux pas de l’Eglise des Frères-Prêcheurs mais ce n’est pas très bien indiqué. L’exposition est toute petite et chaque photographe ne présente que 4 ou 5 pièces (de format réduit) mais il n’empêche, c’est toujours bien de voir un peu ce que les jeunes font et de ne pas seulement célébrer les dinosaures (même talentueux). Après tout, pour les dinosaures, pas besoin d’aller à Arles : il suffit d’aller dans les musées (voire dans les galeries).

Évidemment, SFR dispose d’un site web qui présente les jeunes talents retenus mais quand on peut voir « pour de vrai » c’est toujours un plus.  Évidemment aussi, SFR c’est une société (capitaliste !) donc c’est le Mal (je rigole) mais bon, il ne faut pas croire que sponsoring et intérêts commerciaux sont ennemis du talent et jusqu’à preuve du contraire les artistes aussi ont besoin d’argent.

Du coup, allez voir ! En plus, la jeune fille qui montait la garde doit passablement se morfondre car il n’y a pas foule et c’est dommage (pour elle, pour les photographes et pour vous si vous n’allez pas voir).

Il y a quelques images aussi ici.

Jetez un œil sur les sites web, les parcours des artistes y sont décrits et leurs œuvres commentées. Pour ma part, j’ai surtout apprécié le travail de Delphine Manjard, Benjamin Roi, Julot et Laura Favali.

La première a travaillé sur le corps et le vêtement (figure03), le second a travaillé sur la peau bronzée, le troisième travaille plutôt sur les codes visuels (gaelle) et certaines pièces feront penser à Loretta Lux, et la dernière nous donne à voir d’intrigantes jeunes femmes aux tonalités bleues.

Que du bon et du beau.

Publicités