Galerie Dominique Fiat – Philippe Gronon

Jusqu’au 31 octobre, Dominique Fiat (le site ) montre les versos de tableaux photographiés par Philippe Gronon. J’avais vu son travail auparavant, fin 2007 début 2008, au Centre Pompidou (photographies, nouvelles acquisitions 2003-2007) où l’on voyait des photos d’amplis.  C’est amusant cette idée de dos de tableaux car on voit toujours le devant du tableau mais jamais le dos. Il fallait y penser. Une sorte de documentaire, un reportage sur le dos des tableaux. La qualité des photos est si stupéfiante qu’on à l’impression de voir le dos du tableau pour de vrai. Étonnant. Maintenant, on ne va non plus y passer la nuit mais cela produit son petit effet. Le seul bémol concerne la nullité de l’accueil : comme je regardais une jeune personne encombrant le passage cherchant à voir si au-delà se trouvait d’autres pièces (mais ne disant rien) elle me dit (la potiche parlante), « oui, il y a une suite, j’attends juste que vous ayez fini ». Pour quoi faire ? On ne saura jamais (la galerie ferme à 19H00). Ce sentiment de déranger est particulièrement gonflant.