Lyon – Septembre de la photographie – Partie 2 – Université – Hall des humanités

Le septembre de la photographie à Lyon investit une cinquantaine de sites dont l’Université Lyon 1. Après avoir erré un moment sur le campus j’aborde une étudiante qui dans un français venu d’outre-atlantique m’explique le chemin et me donne un plan en prime. Coup de chance !

Me voilà donc en chemin pour le Hall des Humanités, modeste salle de fac qui illustre malheureusement la misère de notre enseignement supérieur. En passant, la fac est à Villeurbanne et la salle n’est pas une salle de fac mais semble-t-il une salle de l’INSA. Bref.  Dans cette salle on peut voir le travail de Jana Hojstricova et Pavel Maria Smejkal qui sont tous deux slovaques on qu’on appellera par leur prénom pour faire simple… Pavel nous montre des photographies comme des photos de presse, en noir et blanc et pixellisée, présentée sans soin, sans cadre, sans protection. Vues de loin, ces photos témoignent des camps de prisonniers et du sort de déportés, rien hélas que de très banal. Vues de près, on reconnaît les personnages présents la plupart d’entre eux sont des célébrités contemporaines (d’où le nom de la série, « stars » qui renvoiient aussi à l’étoile jaune), des acteurs notamment, dont des français que l’on reconnait facilement. Son site web est qui nous montre des travaux souvent axés sur l’identité et recourant au traitement numérique en noir et blanc.

Jana présente des diptyques où l’on voit côte à côte des parties du corps disgracieuses ou grosses ou malades en regard d’un élément urbain. Son site (ici) ne présente pas cette série mais traduit bien cette recherche intime sur le corps humain et son imperfection dans une société qui privilégie jeunesse et perfection artificielle. Il faut absolument voir ses séries « Entre 7h et 8h du matin » et « De 22h à minuit ».