Maison européenne de la photographie – partie 1

Présentation hétérogène cette fois encore à la MEP que j’ai visitée dimanche dernier.

Marie-Paule Nègre montre ses « portraits d’artistes » (« des artistes en leur monde » est le titre de la série) pris sur le vif, souvent devant leur œuvres. Certains sont frais et pleins de vie, d’autres sont plus « posés » et de moindre intérêt. Quoi qu’il en soit, documenter ainsi les artistes de leur vivant est une bonne idée.  Dimitri Tsykalov travaille dans un autre registre, plus contemporain et hargneux. Il nous montre essentiellement de grands portraits en couleur où les équipements de combat (casque, masque à gaz, bazooka, pistolet, etc) sont en viande. Évidemment, on ne peut manquer de penser aux dégâts que causent ces armes et à la transformation d’hommes en tas de viande. C’est impressionnant et techniquement fort bien fait. Julia Milner est également d’origine russe et nous fait voir de très grands agrandissement couleur de photos prises sur un mobile et grossièrement barbouillées de petits dessins faits aussi sur le mobile. Bon. C’est bien gentil mais on se demande ce que cela fait à la MEP : c’est peut-être un peu tôt même, heureusement, Julia a déjà fait d’autres choses. Parmi les trois cités ci-dessus, qui se voient réservés de petits espaces, elle est la seule à avoir un site web, ici.

Les trois sont visibles jusqu’au 26 octobre et la première est même visible jusqu’au 16 novembre 2008.