Lyon – Septembre de la photographie – Partie 4 – Domus – Martin Kollar, Andrej Balco, Dana Kapralova

Le septembre de la photographie à Lyon a investi une cinquantaine de sites dont l’Université Lyon 1 (dont j’ai déjà parlé ici). Un des restaurants universitaires, le Domus, hébergeait une sélection de travaux de trois photographes slovaques : Martin Kollar (son site ici), Andrej Balco (son site ici)  et Dana Kapralova (son site ici).

L’exposition que j’ai visitée lors de mon passage à Lyon du 9 au 11 octobre est terminée depuis le 25 octobre.

Martin Kollar montre des photos « surréalistes » dont le cadrage laisser penser qu’on mêle deux scènes  (un homme dans une baignoire dans un stade) ou bien encore des images décalées ou incongrues (un homme la tête dans un égout). Ces photos sont pleines d’humour et tranche avec une production contemporaine souvent « intellectuallisante » ou jouant sur la fibre « décorative ».

Andrej Balco nous montre des portraits modestes de gens modestes avec un bref « cv » (âge, statut, formation, métier, nombre d’enfants) placé à droite de la photographie et rédigé par le modèle ainsi que « un souhait ». Il y a quelque chose d’émouvant dans ces existences ainsi résumées (quelques lignes, un portrait) et ces souhaits, bien éloignés du quotidien, qu’on imagine difficile, de tous ces gens.

Dana Kapralova n’était représentée que par une seule photo, sans commentaire. Dommage. Car celle qui était montrée, des gens âgés avec des fleurs et un amusant cadre naïf aurait été mieux comprise s’il avait été précisé que Dana photographie ainsi ses parents, octogénaires et bien portants. Son site présente son reportage manière approfondie.