Galerie Vallois – Joachim Mogarra

La galerie Vallois (36 rue de Seine et ici) présentait Joachim Mogarra jusqu’au 7 mars 2009. C’est un travail comique et économique aussi.

Je ne sais pas si Joachim Mogarra fait de l’art mais en tout cas il s’amuse bien, manifestement, et produit des travaux rigolos avec peu de moyens. Joachim Mogarra fait de l’Arte Povera si on veut. C’est toujours ça et ça change des dépressifs et autres beaux esprits tourmentés.

Dans l’exposition, on voit ainsi des photos de dos de livres apparemment sérieux, avec leur reliure en cuir et les titres à l’or fin, sérieusement rangés les uns à côtés des autres sur une sage étagère. Mais en fait, si on s’approche, on se rend vite compte que les titres ne sont pas ceux que l’on croit. Chaque photo présente ainsi des dos aux titres farfelus sur une thématique comme, par exemple, au hasard, les galeries d’art.  On voit aussi des photos modestes d’objets de table modestes légèrement modifiés et légendés comme s’il s’agissait de monuments glorieux. C’est la série « Le gite et le couvert ». Il y en a une autre où ce sont des briquets qui sont transformés. On voit enfin des photographies gravures (style 19ème) commentées et annotées qui forment une histoire amusante. Joachim Mogarra fait ainsi littéralement de la bande-dessinée.

 

Si vous avez raté cette exposition, c’est dommage pour vous car ce n’est pas tous les jours qu’on sourit dans une galerie. Pour vous consoler, vous pouvez jetter un oeil sur la page consacrée à l’artiste, d’où sont tirées les illustration ci-dessus : c’est par là.