Galerie intemporel – Glenda Leon, Alexis Peskine, Cirenaica Moreira, Rene Pena, Benjamin Lapotre

La galerie Intemporel que j’ai découverte par hasard (37 rue Quincampoix et ici) est plutôt axée sur l’art de la diaspora africaine mais ne s’y limite pas. Le site web n’indique pas quand commence et surtout s’arrête l’exposition en cours donc du coup, il faudra tenter votre chance (ou pas).

Glenda Léon, artiste née à La Havane et vivant en Allemagne, déjà vue chez Dominique Fiat lors d’une exposition collective dédiée à Cuba, montre ici trois photographies de grand format mais je n’ai trouvé aucun visuel de ce travail ce qui est assez frustrant pour une artiste ayant déjà exposé dans plusieurs galeries internationales. En gros, il s’agissait de machine à écrire et de piano ornés de fleurs. Bref.

Cirenaica Moreira est dans la même situation : pas de site web et sa galerie aux Etats-Unis (ici) montre des photos qui ne sont pas celles visibles chez Intemporel. Dommage.

Alexis Peskine est plus visible avec son site web (ici) mais les photos présentées à la galerie ne sont pas visibles sur son site. Il s’agit de quelques visages africains dont un avec la cocarde tricolore et celui ci-dessous. Un travail vaguement militant ? Bof. Il sera en solo chez Nordine Zidoune (ici) du 25 avril au 29 mai.

Rene Pena n’a pas de site web mais est visible ici . Là encore, pas moyen de trouver des photos de ce que j’ai vu à la galerie mais ce qui était présenté était relativement convainquant et en tout cas le plus convainquant de la sélection présentée. Beaucoup d’élégance et de distinction dans ces photos d’hommes ou d’enfants noirs jouant sur les contrastes, dans de grands formats. Ceci dit, je n’ai rien vu d’autre que du décoratif là-dedans (ci-dessous, « white pillow »).

Benjamin Lapotre est représenté par ses natures mortes et son fameux « triptyque au cochon » (2 200 euros – ci-dessous). Les petits tirages sont à 550 euros et les plus grands à 1 200. Son site (ici) est bien fait et vous y trouverez les autres photos exposées à la galerie.

Publicités