Galerie Hautefeuille – Sur l’herbe – Philippe Mazaud

La galerie Hautefeuille se résume à une petite pièce dans la non moins petite rue Hautefeuille (au 3 exactement – pas de site web).

Evidemment, il est un peu étonnant de voir des photographies dans un tel réduit et, au final, pas pratique du tout d’avoir à regarder des grands formats avec si peu de recul. Le corolaire c’est que quatre photos suffisent à remplir l’espace ce qui est un peu juste pour se faire une idée du photographe. En l’espèce il s’agissait de Philippe Mazaud et de sa série « Sur l’herbe », exposé jusqu’au 28 février (oui, je sais,  je suis très en retard sur mes visites).

Ce qui est donné à voir est assez étonnant. D’abord l’image est plutôt grise, peu contrastée et en noir et blanc, à l’inverse de ce que donne à voir en général la photo contemporaine : on croirait revenir aux débuts de la photographie et pourtant le format ne trompe pas, il s’agit bien d’images récentes

galerie-hautefeuille-maza

Ensuite, le thème est surprenant.  Le titre est relativement explicite (« Sur l’herbe ») et on peut effectivement voir une relecture du Déjeuner sur l’herbe finalement aussi bizarre peut-être que le Déjeuner.

Il n’y a qu’un homme et une femme et l’un et l’autre sont aussi également habillés contrairement au Déjeuner mais ce qu’on voit là c’est une sorte de séquence de déshabillage d’une photo à l’autre tandis que simultanément le regardeur est transporté d’un lieu à l’autre.

Publicités