Galerie Jeune creation – Lucie Pastureau

La Galerie Jeune création (6 villa Guelma et ici)  se situe dans la Quartier de Pigalle mais heureusement à 50 mètres du métro, ce qui évite de trop trainer. En fait de galerie, il s’agit d’une maison dont une pièce est destinée à accueillir les photos : il faut sonner à la porte.

La photographe présentée, jusqu’à fin mars 2009, est Lucie Pastureau (27 ans – son site ici), qui a reçu le prix des lectures de portfolios lors du Mois de la Photo-OFF 2008. Ces tirages de petits formats au couleurs claires nous font partager le quotidien normal d’adolescents normaux, ce qui est finalement assez rare puisque le plus souvent nous avons droit aux ados malades (SIDA, anorexie, dépression, etc), aux drogués ou alors aux adolescents qui sont à 10 000 kilomètres.

L’exercice est donc une photographie de proximité, intimiste, peut-être trop faiblement distancié. Pour ce qui me concerne j’adhère assez peu tant à la thématique qu’au formalisme proche du photo-reportage : encore une fois, ces photographies, empreintes de sensibilité seraient certainement plus à leur aise dans un livre ou un magazine que dans le séjour d’un collectionneur ou aux murs d’une galerie. Il est bien dommage que la presse magazine préfère dans son ensemble nous abreuver de top models, d’images de guerre ou de jolis images photoshopées bien propres. Bref.

Souhaitons-lui en tout cas bonne chance pour la suite de sa carrière.