Transphotographiques – Lille – En pratique

Les transphotographiques se déroulent à Lille chaque année, essentiellement dans le centre de la ville et cela s’achève le 12 juillet 2009.

Il s’agit d’une manifestation photographique significative en taille et qualité qu’on peut classer derrière celles d’Arles et de Lyon (qui se tient tous les deux ans seulement). Comme le Septembre de la photographie de Lyon, la manifestation est gratuite, ce qui n’est pas le cas d’Arles. Certains tirages sont en vente et le prix figure sur l’étiquette. Le site devait offrir la catalogue en ligne mais la fonction n’est pas encore active ce qui est un peu dommage.

Pour les parisiens, le trajet vers Lille est à la fois rapide et pas cher en TGV (si la réservation est faite de bonne heure). Sur place, il faut compter une bonne journée de visite : pour ma part j’avais pris deux jours car j’avais d’autres choses à faire et cela évite aussi de courir.

Pour se déplacer, on peut faire beaucoup à pieds et se soulager un peu de temps en temps en utilisant le métro (site ici), notamment pour aller à Lambersart. Le ticket pour la journée coûte seulement 3,60 euros. Le métro est plutôt rapide, propre et pas trop encombré.

Pour se restaurer, on n’a que l’embarras du choix. Pour ma part, crise oblige, j’ai voulu me faire un peu plaisir et je suis allé chez Clément Marot (ici, 16 rue de Pas, menu à 36 euros) me fiant au Michelin et, le lendemain, sensiblement moins cher, à la Brasserie de la Paix (ici, 25 place Rihour, menu à 18 euros). Je conseille ces deux tables.

Publicités