Rencontres d’Arles – Eglise Sainte Anne – Willy Ronis

L’Eglise Sainte Anne qui hébergeait Paolo Roversi en 2008 (billet ici), abrite cette fois le travail de Willy Ronis (que j’ai évoqué brièvement récemment à l’occasion d’une interview télévisée – ici). Rappelons que ce photographe, âgé de 99 ans, est un peu le dernier des mohicans mais reste encore parfaitement lucide et se souvient très bien du contexte de ses photos. Il va de soi que ce qui est montré n’est qu’une infime fraction d’une très longue carrière.

L’exposition montre surtout l’après-guerre, la période 47-59: grève, métiers, pauvres en banlieue parisienne mais aussi des scènes plus banales, un peu convenues (vues de paris, petit parisien). On nous donne à voir aussi quelques scènes a l’étranger qui valent le déplacement dont deux aux pays-bas et quelques nus. Parmi ces derniers, de très récents (1998) mais surtout le fameux « nu provencal » (ci-dessous).

C’est une honnête exposition, pas très grande mais qui évite ainsi la saturation, d’un grand monsieur de la photographie française; la seule chose à regretter c’est la chaleur.