Rencontres d’Arles – Palais de l’archevêché – Duane Michals

Le Palais de l’Archevêché, cette année, était investi par Duane Michals, qu’à ma grande honte je ne connaissais pas.

L’exposition de l’an dernier, éclatée entre de nombreux sujets et auteurs, plutôt d’intérêt local pour ne pas dire d’intérêt mineur (à l’exception de Lucien Clergue), n’était pas loin d’être ratée (billet ici). Changer radicalement d’approche est donc bienvenu. Cette exposition est un succès et le public qui s’y pressait était manifestement enchanté de voir, enfin, une création vivante et inspirée qui changeait d’un programme arlésien globalement sombre et dépressif.

Duane Michals montrait d’abord des portraits de célébrités (comme Magritte) ou des auto-portraits ainsi que des images « à la manière de »: ce sont là des créations d’accès facile, amusantes mais inventives et truffées de références. Il y a aussi de nombreuses photos avec beaucoup de textes en anglais (un peu décourageant).

Le clou de l’exposition ce sont ces histoires racontées en photos. L’une d’elle forme une fresque de 25 images successives, the journey of the spirit after death, à la fois intrigante, hilarante par la « chute » finale et raffinée par sa forme. En fin de parcours, il  y aussi une courte série en grand format couleur critiquant Gurski, Ruff, Dijkdtra, Tillmans, c’est un peu plus faible, moins incisif.

En tout état de cause, rien pour « le voyage de l’âme après la mort », l’expo n’est à ne manquer sous aucun prétexte. A ce propos, un autre enthousiaste, qui montre des photos de l’expo (et d’autres aussi) se trouve ici et je suis plutôt en phase avec ses remarques.

Publicités