Photoquai – Uniquement pour les amateurs fortunés ou oisifs

Photoquai est  consacré à la photographie non occidentale, dixit le site web (ici) de cette manifestation dont c’est la troisième édition. Créé à l’initiative du musée du Quai Branly en 2007, elle se déroule dans 11 lieux parisiens jusqu’au 21 novembre, et on ne peut que se réjouir de son existence.

Il y a toutefois un hic.

Sur ces 11 lieux, 4 sont payants pour un montant total de 30,50 euros (c’est vraiment n’importe quoi, même comparé aux Rencontres d’Arles qui ne sont pas données et en montrent bien plus) et deux autres sont fermés le week-end. En gros, Photoquai est destiné à ceux qui disposent à la fois de temps libre et de moyens financiers. On objectera qu’il existe des réductions mais elles sont fort limitées tant en montant qu’en publics pouvant en profiter.

J’espère que la prochaine édition de Photoquai inaugurera un ou deux weeks-ends où tout sera ouvert au public et offrira un billet groupé Photoquai à 15 euros pour tous et réduit à 10 euros. Voilà qui serait me semble-t-il davantage en phase avec les souhaits politiques légitimes d’ouverture des lieux de culture au plus grand nombre.