Noorderlicht 2009 – Groningen Photo Festival – Coffee company et autres lieux secondaires

J’évoquais hier une exposition honnête qui ne justifiait pas, en revanche, de se déplacer à Groningen. J’en évoquerais cinq autres dans ce billet, dont l’ampleur limitée ne mérite pas un billet pour chacune, qui se tenaient toutes dans des lieux de vie plutôt que dans des galeries. Pour une fois, je n’ai pas cherché les sites web des auteurs.

Coffee company c’est un cafe et il n’était pas indispensable d’y aller pour voir 5 photos de voyage de Harry Bos dans les Balkans (j’ai cru que c’était en Italie) installées dans le couloir menant aux wc. Chez Boekhandel Van der velde (une librairie), il n’était pas nécessaire d’aller voir de jolis paysages naturels de carte postale par Huib Ebbinge qui occupaient le 1er étage partagés avec des poteries contemporaines et des livres d’art.

Wallstreet studio n’a rien à voir avec la Bourse mais avec une rue chaude (sex shop et prostituées en vitrine – enfin bon, il y a une vitrine et un sex-shop, on est à Groningen, pas à Amsterdam). La « galerie » (une sorte de garage) abritait le travail de Walburgis Meijers: de toutes petites photos abstraites tres colorees avec pleins de ronds. Très joli. Drukkerij De Marge montrait 5 photos panoramiques de châteaux par Rein Paalman. Joli aussi.

Chez Aat#, on se retrouvait même chez l’habitant, Ada w. Sluiter, qui montrait ses photos de voyage en Afrique (un an à vélo), une dame bien sympathique par ailleurs qui porte des dreadlocks et accueille le visiteur en français (c’est toujours appréciable).

Enfin, chez Prentwerk art & artbooks, où l’on vend et achète de la musique de jazz, de vieux disques, de vieux livres d’art et de photos  on trouve les oeuvres de Wolfgang Eichler (des prostituées ?) en tirage de 100 donc à seulement 275 euros (son site ici).

Bref, une sorte de Off de Noorderlicht, bien aimable mais pas indispensable à voir non plus.