Salon de Montrouge 2010 – 55ème édition

Après une 54ème édition décevante (ici), j’ai décidé de ne pas perdre 2 heures en transports en commun pour aller (et revenir) à Montrouge et de faire une visite virtuelle du 55ème salon de Montrouge (ici) qui met en ligne un excellent catalogue classé par médium. Du coup j’ai regardé les pages 26 à 31 consacrées à la photographie.

Il y a ceux qui n’ont pas de site web ni blog ni rien: Hakima El Djoudi qui fait aussi de la vidéo et des installations,Wang Taoran & Wu Wenwen, Barbara Ryckewaert est encore étudiante (aux Arts déco), Manon Recordon est fraichement diplômée des  Beaux-Arts, Gauthier Sibillat est un photographe qui a pourtant déjà exposé. Agnès Godard n’a pas de site web non plus et comme c’est une directrice photo reconnue (elle et née en 1951 aussi) cette activité l’emporte sur le web sur son activité plus artistique. Il est fort regrettable de voir autant d’artistes, souvent jeunes, ignorer encore en 2010 le web. C’est navrant.

Ensuite il y a ceux qui sont présents mais de manière indirecte.  dric Eymenier n’a pas de site web mais ses vidéos sont visibles ici. Olivier Menanteau, photographe, n’a pas de site web non plus, mais une de ses intervention dans un colloque se trouve ici (c’est un jargon presque indéchiffrable – bonne chance au courageux lecteur). Adrien Vescovi n’a pas de site web mais un blog (ici) où il est précise que ce qui est à voir n’est pas son travail mais « ce qui tourne autour », dommage car lui aussi a déjà été exposé. Pour ceux-là aussi, dommage de laisser la parole à autrui sur le web plutôt que de la prendre soi-même franchement en montrant son travail où en le commentant.

Et puis il y a les auteurs qui ont compris qu’un site web ce n’est pas superflu, surtout pour un artiste qui s’exprime en image.

Les trois premiers n’ont guère suscité de ravissement oculaire. Julie Vayssiere n’est pas que photographe et son site web est ici. Hermann Wendler est photographe et son site est ici mais je n’ai vu qu’une seule photo (son blog est plus disert ici). Isabelle Giovacchini (site ici)  ne fait pas que de la photo, loin s’en faut.

Je termine comme d’habitude par ce qui me semble e plus convainquant (au moins depuis le web). Jean-Robert Dantou est  membre de Picture Tank (site ici), collectif bien connu: allez donc voir le site en question.  Ghizlène Chajaï (ici) ne fait pas que de la photo et elle n’ a qu’un blog mais on peut y voir quelques uns de ses travaux.

Marie Quéau, enfin, que nous connaissons (un peu) dont on travail montre l’inquiétant dans le banal, pour l’avoir découvert l’an passé à Arles (billet ici). La série paillasse visible à Montrouge (a priori, j’ai reconnu le chien qui dort) est toujours là.

Au final, pas mécontent quand même de ne pas me déplacer à Montrouge.