Galerie Paris-Beijing – Achim Lippoth – 1954

La Galerie Paris-Beijing (site web ici et 54, rue du Vertbois) expose jusqu’au 26 juin le travail d’Achim Lippoth à savoir deux séries, 1954 et wrong right wrong.

Spécialisé dans la photographie de mode enfantine, Achim Lippoth (site lourdingue en flash ici) s’est naturellement tourné vers les modèles qu’ils connait le mieux pour son activité photographique plus personnelle.

Ainsi, 1954 met en scène des enfants, reléguant les parents à l’arrière-plan, dans de petites scènes comme tirées d’un film. L’intérêt de la chose est de se projeter en 1954, avec costumes et accessoires d’époque. Mais, passés la séduction immédiate et le sourire qui s’esquisse devant ces scènes quotidiennes de la vie familiale, on reste un peu sur faim (cela fait penser à ça).

Wrong right wrong, sans se départir d’un esthétisme publicitaire particulièrement léché, va plus loin à mon sens: le regardeur est davantage invité à se poser des questions, au-delà de la surface. Le photographe nous donne à voir ce que l’on suppose être un père et un fils réunis dans des scènes, et les rôles sont inversés: c’est le père qui semble embarrassé, contrarié, déprimé ou inquiet tandis que le fils paraît quant à lui assuré, rassurant, etc.

 

Une exposition valable, à ne pas rater.