Maison européenne de la photographie – Philippe Perrin

La MEP a déjà changé son accrochage que je n’ai pas encore évoqué la prestation de Philippe Perrin (son site ici, très complet). En effet, un peu pris par le temps je n’avais pu voir son travail lors d’une 1ère visite (billet ici) et me devais d’y retourner.

En fait, l’exposition ne m’a pas vraiment plu, on peut même dire que je me suis passablement ennuyé devant le spectacle. L’ensemble est cohérent bien sûr, dans le genre mauvais garçon viril et bagarreur mais bon.. On a droit aux scènes de combat de boxe, aux armes (en photo, en sculpture ou simplement en usage dans les photos) et au macho solitaire à l’élégance décontractée.

Bref, un style de film noir caricatural où le photographe se met en scène à longueur de murs dans le rôle du policier (ou du délinquant ?)  pour lequel je n’ai, vraiment, aucune attirance.