PhotoIreland – 3ème jour – 4 juillet 2010 – D-Light Studios

Pour le 3ème jour à Dublin, je suis allé voir deux expositions du type « avalanche », à savoir présentant une masse considérable d’auteurs et de travaux. Du coup je vais faire deux articles et j’ajouterais mes photos plus tard.

La Homeless galery Aka D-light Studios avait investi un garage et exposait une multitude jeunes (dont de nombreux polonais) attirés sûrement par le prix de l’inscription, 10 euros seulement. En contrepartie de quoi, il y avait un peu de tout mais c’est bien l’une des rares fois où je visite une expo aussi sympa (à Dublin ou ailleurs), grouillant de visiteurs (et d’auteurs), animée par un DJ Sympa (il a passé la Llorona, ça va c’est pas trop agité pour moi). Je ne parle pas non plus de la créativité débridée de l’accrochage: on peut citer Sean Breithaupt (ici) dont les deux tirages de filles sous l’eau étaient placés dans des bacs a développement remplis d’eau et Tommie Lehane dont les photos street étaient cachées dans des vestes de chantiers jaunes fluo.

Une vrai leçon de dynamisme. Un grand bravo donc aux organisateurs (et aux participants) !

Sur place on pouvait acheter aussi un numéro spécial de Blow ici pour 10 euros. Le nombre de participants étant de plusieurs dizaines et ceux-ci n’ayant pas été sélectionnés par un jury, j’ai fait un tri sévère, ne retenant que ceux disposant d’un site web anglophone et manifestant le souhait de développer un projet artistique. Il faut bien dire que nombreux sont ceux qui ne disposent pas de site web, c’est pour le moins surprenant.

Uspecto devait être le seul collectif de photojournalistes (Tomasz Bereska, Agnieszka Saczynska and Tomasz Szustek) et je n’ai pas été spécialement emballé, pour le reste il s’agissait d’individuels.

Alma McCarney montrait un visage où semble se projeter une carte, c’est pas mal. Elle a un site web par ailleurs (ici). Même chose pour Shelley Corcoran qui se détache un peu du lot. Son site hélas est très orienté « photographe de mariage » (ici), c’est dommage de ne pas voir ses travaux personnels. Je n’ai pas retrouvé « la fille au miroir » qui était montrée mais sa série sur Ryanair vaut aussi le détour (ici).

Nikki Browne, fraichement diplômé, montrait un extrait de sa série ballet study qui m’a semblée pas mal et son site est bien fait (ici).

Dans le genre gothique et pour 200 euros, il y avait Karol Liver (site ici, bien fait) et Noel Phelan n’était pas loin avec ses portraits d’ados pas inintéressants, dont certains gothiques.

Muiris Moynihan montrait une création en sable qui valait le coup d’œil et Maria McGrail (site ici) exposait des portraits de mode sympathique. Doreen Kennedy (ici) montrait me semble-t-il des portraits d’une jeune femme qui traversait de nombreux épisodes de maladie mais je n’ai pas trouvé ça sur son site, j’ai du confondre. Monika Fabijanczyk (ici) avait retenu un bout du monde (illustration ci-dessous).