Rencontres de la photographie d’Arles 2010 – Salle Auguste Comte

Enfin une exposition officielle du centre d’Arles qui tient ses promesses après les déconvenues précédemment évoquées. La salle est petite mais l’exposition est de grande qualité. Tout d’abord elle nous montre des images d’Iran ce qui n’est ps si fréquent (hors actualités) mais surtout le thème développé par Paolo Woods est celui « des iraniens sont comme tout le monde ».

De fait, si on ne coupe pas à une projection d’images d’actualités, heureusement cantonnée dans un coin isolé de la pièce, l’essentiel soutient la thèse de l’auteur et, en effet, les iraniennes se font le refaire le nez (Paolo insite lourdement sur ce fait de société ;-), les iraniens vont se promener le week-end, etc. Il nous montre aussi un Iran bourgeois fortement occidentalisé qui a résisté aux régimes successifs malgré quelques concessions (comme cette piscine vide car les baigneurs dénudés seraient visibles du voisinage).

Les deux photos emblématiques sont à mon sens, l’école du rire avec une classe … hilare et ce tapis persan presque porno qu’un vendeur sourire aux oreilles présente au photographe à visage découvert.

Une exposition chaudement recommandée.

Publicités