Rencontres de la photographie d’Arles 2010 – Le magasin de jouets

Le Magasin de jouets, ce n’est pas que pour les enfants. Remarquablement restauré, le lieu offre à Fêtart (dont nous sommes fan), enfin, un espace d’exposition décent, comme quoi il ne faut pas désespérer.

Luca Zannier et Thomas Jorion se sont livrés à un exercice en grand format couleur.

Au 1er, des lieux mystérieux de prime abord qu’on identifie pas ou mal avant de se rendre compte qu’il s’agit d’installations nucléaires, de sites de(stockage d’eau. Les points de vue sont extraordinaires (je ne sais pas comment il s’est débrouillé et même comment il a eu les autorisations) et la réalisation clinique est impeccable. Cela m’a fait penser au travail de Lucinda Devlin, le volet politique en moins, vu à Liège il y a quelques mois et que je n’ai pas encore évoqué car je suis en retard dans mes billets:  un style partagé, des objets techniques et rarement montrés.

Au 2ème, Thomas Jorion, les lieux délabrés et abandonnés. J’ai un faible pour le terrain de basket au lattes de parquet défoncées.

Pour l’un et l’autre, les prix sont de l’ordre de 1 000 – 1 500 €.

C’est visible jusqu’au 15 août 2010 et c’est à voir.

Publicités