Rencontres de la photographie d’Arles 2010 – Galerie de poche – Off

La Galerie de poche est minuscule, si petite même que tenir à deux là-dedans nécessite de déjà bien se connaître, c’est sans doute pourquoi aucune des trois exposantes n’étaient présentes mais leurs travaux étaient bien là et c’est tant mieux.

Je souligne par ailleurs la qualité du site web, d’un humour caustique et jouant de l’auto-dérision comme j’aime. Les trois filles ne doivent pas dépasser (chacune) 30 ans.

Estelle Ribeyre livrait un reportage rafraichissant sur les frigos vus de dedans, et de dehors, avec un témoignage de leur heureux propriétaire. A voir aussi, la civette de Mme Martiaux. Charlotte Oden dans sa série 9m² habitables réalise de (petits) panoramiques de (petits) intérieurs. Charlotte Rodon, dans cote à cote fait une série de canapés tandis que habitée montre des intérieurs vides.

Tout cela m’a bien plu, reste à voir dans la durée comment ce projet se développera (une suggestion: que chacune se dote d’un site web au plus vite) et en particulier, ce lieu est-il temporaire ? (j’espère).

Pour ma part, j’ai fait une photo de la porte dont je suis assez fier (et encore on ne me voit pas dedans).