Rencontres de la photographie d’Arles 2010 – Ateliers – Atelier des Forges

Les Ateliers, lors des Rencontres d’Arles, c’est vraiment le site à ne pas manquer et ils justifieraient presque à aux-seuls de faire le déplacement à Arles. Le bémol, le même d’année en année, c’est la chaleur intenable et l’accumulation excessive qui nuit à l’appréciation des oeuvres. Trop, c’est trop.

A l’Atelier de Maintenance, Marcos Adandia montrait des portraits noir et blanc carré des « folles de mai » argentines, un grand classique. Leandro Berra, qui est aussi sculpteur, et qu’on avait vu à Lyon en meilleure forme (billet ici) montrait des  photos d’identité, un portrait robot et un profil génétique. Gabriel Valansi bénéficiait d’un espace immense pour montrer des images déclassifiées de la guerre froide en impressions lenticulaires dont 3 formats immenses en 3 panneaux assez peu discernables.  En face, une très (trop) longue suite de minuscules formats très noirs aussi en impression lenticulaire, assez pénible à regarder. Une maquette vaguement fluo de B52 était aussi (faiblement) visible dans le noir.

Avec Marcos Lopez on avait à voir des images un peu moins intellos ou recueillies, qui évoquent tour à tour le kitsch de Pierre et Gilles ou le travail de Erwin Olaf.   Il y a la réinterprétation (masculine) du bain de soleil d’Alvarez Bravo, la sainte indienne auréolée de couverts, l’homme sirène, la scène d’anniversaire dans une église avec garde et gamines en uniforme, la cène transformée en grillade, un saint Sébastien féminin moderne, etc. Tout ça est gentiment provocateur, coloré et titille l’œil et les neurones. Le choix des couleurs des cimaises, flashy, était aussi bienvenu.

On termine avec Sebastiano Mauri avec une vidéo de visages projetés sur un portrait à l’huile dont sont tirés des stills: une drôle d’impression finalement où tous les portraits tentent à se superposer en un seul, un peu comme dans ce travail de Chris Dorley-Brown vu à Lyon (billet ici).

Cette entrée a été publiée dans Arles. Bookmarquez ce permalien.