PhotoEspaña 2010 – Comunidad de madrid – Juergen Teller

PhotoEspaña 2010 c’est fini mais ce n’est pas oublié. Pour le 1er jour, le 13 juillet, c’était visite sur l’Alcala, une artère madrilène importante qui abrite de nombreuses expos et, pour commencer dans un lieu inutilisé l’an passé au 31.

Au programme, l’allemand Juergen Teller, photographe de mode mais aussi artiste exposé en galerie (ici chez Lehman Maupin à New York). L’exposition était immense et de qualité muséale comme d’habitude à Madrid pour PhotoEspaña. Accès libre et gratuit comme il se doit pour ce lieu superbe et climatisé.

L’exposition mélange des travaux personnels avec ce qui semble être des commandes publicitaires. La 1ère série exposée est un mélange japonais de portraits de famille et de photos de lieux qui ne m’ont guère convaincu. Go-sees montre des portraits piteux d’adolescentes ordinaires qui se verraient bien mannequins: c’est un peu cruel et l’histoire ne dit pas si certaines ont réussi.

Dans un coin, un portrait géant de YSL et la série Louis XV où l’on voit Teller à poil avec Rampling, une commande de Marc Jacobs. Dans le même style, Vivienne Westwood répandue à poil dans son sofa. Dans Paraiso, on reste à poil en bonne compagnie avec encore Rampling et la charmante Raquel Zimmermann mais les puristes regarderont surtout les statues et peintures du Louvre qui entourent les deux femmes, depuis le Sacre de Napoléon jusqu’à la Joconde.

A l’étage, côtoyant une photo de chaton et clel d’un cendrier, de nombreux portraits de stars dont Lily Cole (à poil), Hockney, Eggleston et Roni Horn (les trois derniers, habillés).

Ah, et puis il ya avait aussi une vidéo (du foot).

Tout cela était délicieusement provocateur, érotique, décalé, glamour, crado, sage et joli. Et décoiffant. Et varié.

C’était très bien et c’était à Madrid, là où il faut être l’été pour voir de la photo.