Galerie Polka – Greene, Daniels, Kennealy, Zhou, Loison, Lindbergh

Polka expose jusqu’au 11 novembre 2010 sa sélection de rentrée et c’est samedi dernier que j’y suis allé.

Dans la 1ère salle, en bordure de la rue Saint Gilles; on est cueilli par le travail de Stanley Greene sur Haïti, notamment, mais je dois être blasé. Son voisin est William Daniels qui nous emmène quant à lui au Kirghizistan et les textes sont presque plus intéressants que les photographies.

C’est dans le 2ème bâtiment qu’il faut se rendre pour voir le meilleur. Je passe sur le prix SFR, vu à Arles, et sur Mi Zhou dont les noir et blanc dans le désert poussiéreux n’évoquent pas grand chose. Je passe aussi sur Loison que nous Montre MacQueen sur le tournage du film Le Mans.

Reste donc le choc du moment: Brenda Ann Kennealy et sa ville, Troy, et ses habitants. Le choc est rude car Kennealy, dont le parcours personnel est chaotique, nous montre la misère américaine. Souvent, la misère dans ce pays est montrée de façon historique à travers des images noir et blanc des grandes crises, datées et distanciées  ou bien encore ce sont les minorités ethniques qui sont montrées en victimes d’un système. Ici, rien de tout cela: c’est une misère actuelle et en couleur qui frappe sans discernement.

Le contraste est évidemment saisissant avec les photos de mode, souvent en très grand format exposées au sous-sol, réalisées par Lindbergh et dans lesquelles on reconnaitra certains clichés clichés vus à Arles en 2008 (billet ici).

Allez-y, ça en vaut la peine.

Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.