BNF – Primitifs de la photographie. Le calotype en France (1843 – 1860)

Il y a quelques semaines, fatigué par la FIAC, ses œuvres et son public, je m’étais rincé les yeux avec Cuisset (billet ici) mais aussi en visitant l’exposition qui se tient à la BNF jusqu’en janvier 2011 consacrée au calotype en France, un sujet pointu dont la découverte vous coutera 7€ et la compréhension fine pas loin de 60€ (prix du catalogue ou plutôt de l’ouvrage consacré à l’exposition).

Le lieu est toujours en plein travaux (je ne sait pas quel en le coût en équivalent-tonne-catalogue) mais la salle est intacte, tout en longueur et, lors de ma visite, quasi-déserte. La dernière fois, la salle était déjà tout en longueur, ce qui ne surprendra personne mais en revanche elle était bondée, ce qui ne surprendra personne non plus car le sujet en était la photo américaine des 70’s (et il y avait je crois bien des filles à poil et des armes – billet ici). La vraie différence en fait c’est que cette fois la BNF a fait son travail avec un remarquable effort d’explication, des cartels lisibles et tout. Le sujet reste aride mais au moins le contexte est expliqué.

Cette exposition séduira les amateurs de photographies anciennes surtout et les férus d’histoire de la photographie; pour les autres, il reste la découverte d’images anciennes, parfois d’une étonnante qualité technique, quelques noms bien sûr et quelques éléments relatifs aux débuts de la photographie et à l’antagonisme franco-anglais.

C’est une exposition finalement à réserver à un public averti (mais pas pour les mêmes raisons que l’expo Larry Clark).

Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.