Galerie Polka – ALI+KLEIN

La Galerie Polka (ici et 12 rue Saint Gilles) montre ALI+KLEIN jusqu’au 19 février. J’ai passé une tête samedi dernier et je dirais bof.

En fait, la première salle montre le meilleur avec Stefen Dupont et ses portrait de marines, accompagnés d’un petit texte répondant à la question « Pourquoi s’être engagé ? ». C’est vrai, simple, humain et d’une certaine façon, intemporel. Par contre, comme un visiteur demandait à une jeune femme de la galerie ce que signifiait « platoon » (titre de son expo), j’ai été ahuri de constater son ignorance. Bref. Dans cette même salle trainaient aussi quelques wagons de métro.

Pour le reste, c’est peu convainquant dans l’ensemble.

Dans l’autre salle, au fond de la cour, on pouvait voir Riboud et Erwitt qui servent pour ainsi dire de fil rouge de mois en mois et Eloy aussi qu’on avait vu juste avant chez Baudoin-Lebon. Pour le reste, c’était un peu dispersé avec quelques paysages urbains neigeux de Gronski (pas mal), Huguier (encore Kommunalka vu à Arles en 2008  – billet ici – et ailleurs), Derek Hudson et Bruno Barbey (Pologne dans les années 80).

Au sous-sol, des photos de Mohammed Ali en noir et blanc et d’autres ornées de dessins géométriques peints (une technique vue et revue chez Klein) n’étaient pas non plus exaltantes.

En gros, si vous êtes un habitué des lieux, la 1ère salle suffit, sinon ? Ben sinon, visiter tout !

Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.