Galerie Philippe Chaume – Marco Barbon – Cronotopie

La galerie Philippe Chaume (9 Rue de Marseille) exposait jusqu’au 26 mars le travail de Marco Barbon (Alea jacta est). En fait, je voulais aller voir l’expo chez IMIX et je me suis arrêté en passant. A cette occasion j’ai remarqué que les murs n’étaient plus blancs (ce qui n’est pas mal) mais que désormais on ne disait plus bonjour au visiteur (ce qui n’est pas bien). Ce travail au polaroid géant couleur est surprenant, à mi-chemin par l’effet produit de la CGI et du lavis: on voit des boules ou des ballons colorés en plein vol près du coin d’un mur. Dit comme ça, on croirait que c’est nul mais l’effet produit est saisissant dans le genre image arrêtée (une image est toujours arrêtée mais je me comprends). L’auteur appelle cette série cronotopie. Son site montre plusieurs série sur le même thème et un traitement graphique toujours identique. Les prix vont de 1200 à 4000 euros.