Galerie Backslash – Astrid Kruse Jensen – Parallel Realities

1ère visite à la Galerie Backslash (ici et 29 rue Notre-Dame de Nazareth ) samedi dernier et bonne surprise malgré une adresse peu évidente. Après de rapide recherches, il semble que la galerie n’existe que depuis 10 mois, créée a priori par deux jeunes transfuges de Templon. L’accueil est agréable, la surface est vaste, surtout au 1er étage et, évidemment c’est le point central, les œuvres valent la peine., en l’espèce celles de Astrid Kruse Jensen (allez le Danemark ;-) Cette photographe, je l’avais déjà dans mes bookmarks mais j’avais jamais vu son travail en vrai.

Au rez-de-chaussée, de grands formats paysagers bleus et noirs dans la nuit, tachés parfois du jaune d’un mince lumière, une vision toute nordique de la nuit qui tient une place spécifique sous ses latitudes et ne manque pas d’inquiéter un brin.

A l’étage, les tirages sont plus intrigants avec des formats moins grands donc moins « faciles », souvent de nuit encore mais pas toujours et cette fois la scène est bien éclairée, et les détails sont rouges, souvent absurdes comme cet arbre comptant une multitude de balançoires rouges. Les portraits sont rares et le plus souvent dissimulés par le cadrage ou la lumière.

Il faut voir cette exposition, se laisser séduire par ce travail qui donne à réfléchir, intrigue et pique la curiosité, que demander de plus ? Que ce soit esthétique ? Pourquoi pas et de fait, cela l’est aussi.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.