Arles 2011 – Eglise des Trinitaires

L’Église des Trinitaires est aussi tout près de la place de la République. L’espace est investi par un chinois car il est de bon ton d’avoir un artiste chinois à montrer (pendant un temps il fallait un artiste palestinien).

Wang Qingsong, car tel est son nom, fait dans la fresque, vaguement romaine mais nécessairement monumentale: 42 mètres. Son travail ne présente aucun intérêt à part le making-off qui par chance est montré sur un LCD: le gars a creusé les emplacements de chaque acteur dans de grands blocs de mousse afin de les faire poser, c’est assez surprenant à voir.

La visite est vraiment superflue mais d’un autre côté on n’y passe pas des heures.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.