Arles 2011 – Musée Arles antique

Le Musée de l’Arles antique est cette année encore un lieu d’exposition mais cette fois il s’agit d’un véritable événement, puisqu’il s’agit des photographies de la « valise mexicaine » du nom d’une valise au voyage rocambolesque contenant des négatifs de Chim, Taro et Capa découverte sur le tard. On en avait déjà vu un morceau à Madrid l’an passé (ici) mais cette fois cela s’annonçait comme le truc à ne pas rater, l’exposition qui ferait date.

Il n’en n’est rien.

Après quelques panneaux biographiques des protagonistes, une petite salle est ménagée qui permet de voir, physiquement à quoi cette valise, en fait des boites de négatifs puis l’exposition se poursuit avec force vitrines au-dessus desquelles il faut allonger le coup pour distinguer les négatifs car, c’est le parti-pris du curateur, ce sont surtout les négatifs qui sont montrés. Il y a bien ici et là quelques tentatives d’explication, un point d’attention, ailleurs,n une grande carte d’Espagne tente de montrer l’itinéraire des photographes mais globalement, c’est difficile à suivre, à moins d’être féru d’histoire contemporaine espagnole et ou photographe professionnel habitué aux planches-contacts.

L’autre déception c’est que la star, Capa, est peu visible finalement, c’est surtout Chim et Taro que l’ont voit, et un peu Stein.

Au final, si l’effort de pédagogie est réel, il n’est pas suffisant et le purisme de l’exposition, privilégiant les vitrines et les négatifs sur les agrandissements conduit à une expo de qualité muséale mais peu vivante et plutôt destinée à des spécialistes ou au moins à des amateurs très éclairés.

Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.