PhotoEspaña 2011 – Circulo Bellas Artes

Programme un peu décevant cette année au Circulo de Bellas Artes lors de PhotoEspaña mais comment renouveler l’exposition Capa (arrivée avant celle d’Arles – billet ici – et qui avait mobilisé les foules espagnoles comme on peut le comprendre) et Moholo-Nagy (billet ici) de l’an passé ?

Le choix s’est porté su Ron Gallela présenté comme un paparazzi alors que nombre de ses photos m’ont semblé sinon posées, au moins acceptées par le photographié qui regarde l’objectif sans défiance ou tentative de protection. Aucun plan au télé-objectif non plus: à l’époque cela ne devait pas se faire (?). Enfin, nombre de clichés ont été réalisés dans des lieux on l’on se montre (des galas et autres) donc je vois mal parler de paparazzi. Les plus vieux et les plus enclins à apprécier les people retrouveront les Kennedy, la famille royale britannique, les Taylor et autres Burton, les autres passeront vite comme je l’ai fait devant ces images noir et blanc.
Pas mal de fausses en lieux d’exhibition et non en pleine rue

Tout en bas se tenait une micro-exposition de Fernell Franco qui montrait (Cámara ardiente: prostitutas de Fernell Franco) des prostituées insouciantes et détendues en noir et blanc dans une ambiance tropicale. Ces images avaient été montrées une première fois en 1972. Des images simples et dépouillées, sans ostentation ni érotisme, mais avec un certain charme, pour une réalité pourtant sordide.