PhotoEspaña 2011 – Casa de America

La Casa  de America ne brillait guère cet été lors de PhotoEspaña 2011. En bas, comme d’habitude, une petite salle montrait des films, sur Valparaiso cette fois, bof. A l’étage venait ensuite le Panama vu par par les yeux de Carlos Endara (1865-1954) avec de nombreux portraits diaporama sur écran LCD, des tirages d’époque et de grands tirages numériques. Une tranche d’histoire sud-américaine qui ne manque pas de charme mais dont l’essentiel échappera certainement au visiteur n’ayant pas le background culturel adéquat. Quant à Alecio de Andrade, on a droit à 62 de ses clichés noir et blanc sur 12000 pris en 39 ans dans des visites du Louvre. Souvent c’est le dos des regardeurs et les œuvres qu’ils regardent. Le photographe semblent d’être concentré sur les enfants et les jeunes femmes, aucun clin d’œil ni humour ne transparait: il transpire un certain voyeurisme c’est plus pénible qu’autre chose.