Hotshoe Gallery – Suzan van de Roemer – The Power of Resilience

Samedi dernier à Londres, outre la National Portrait Gallery (billet ici), il y avait Hotshoe Gallery au programme. Hotshoe c’est, en français, la « griffe » en photographie, là où se fixe un flash sur le dessus d’un appareil photo. Hotshoe c’est une galerie et un magazine aussi. Et comme il fallait que j’y passe, j’en ai profité pour regarder l’exposition en cours, très impressionnante. Suzan van de Roemer montre des portraits « en pied », de grand format et en diasec comme pour des photos de mode, de victimes d’un terrible incendie aux Pays-Bas. Le drame a causé 14 morts et 180 blessés dont certains grièvement,  la nuit du Nouvel An en 2001 à Volendam. Certains y ont perdu quelques doigts, d’autres un visage, d’autre encore la vie. Les survivants gravement brûlés nous sont montrés sous un jour favorable, plutôt souriants et en tout cas sortis d’un contexte hospitalier ou de souffrance mais leurs membres ou leurs visages disent la douleur qui a du être la leur et la difficulté du regard des autres. Un long texte près de chaque photographie donne la parole à chaque victime qui raconte les événements de l’époque et son expérience de survivant.

C’est jusqu’au 4 février 2012, chez Hotshoe au 29 – 31 Saffron Hill (métro Farringdon – la station est fermée le week-end en ce moment mais c’est très rapide à pied depuis Barbican). Attention tout de même, les images s’imprègnent durablement dans la rétine, je ne conseille pas l’exposition aux âmes sensibles ou au jeune public. En passant, je me suis demandé ce que fichait une colline du safran  (« saffron hill ») à Londres et j’ai appris que l’Angleterre a été un producteur significatif de safran entre le 14ème et le 17ème siècle ;-) Autre info, la galerie vend aussi Portrait Salon mais j’ai oublié de l’acheter …