PhotoMonth 2011- East London – 6ème jour – Tate Britain

Il est temps de finir la série d’articles consacrés à PhotoMonth 2011 à Londres qui se tenait en octobre dernier (en gros). Chaque fois que je vais à Londres j’en profite non seulement pour voir des expos photos mais aussi pour visiter des lieux et monuments qui ne sont pas forcément liés à cette pratique. Je n’étais jamais allé à la Tate Britain et l’emploi du temps m’en laissait la possibilité donc une visite s’imposait. En plus je trouve que les restos de musée sont bien pratique et il y a une cafétéria à la Tate Britain. Malheureusement ce n’est pas terrible et on dirait davantage un resto-U qu’autre chose, pas très net de surcroit et  installé dans un sous-sol aveugle.

Le musée proposait des travaux photographiques de Simon Starling (sa fiat 126), Sarah Lucas (black and white bunny – une femme en chiffon), Rose Finn-Kelcey (autoportrait noir et blanc), Helen Chadwick, Keith Arnatt, Maud Sulter (un portrait couleur grand format) et évidemment Gilbert et Georges.  Une section consacrée aux artistes féminines noires montrait le travail de Ingrid Pollard. Plus loin on trouvait l’incontournable David Bailey avec des portraits de stars en noir et blanc. La section consacrée à l’entre-deux-guerres montrait Eileen Agar et Humphrey Spender.

Surtout,  une salle entière (pas loin de 50 tirages) était consacrée à Don Mc Cullin avec le  East end des années 60 à 80 vers Aldgate, Whitechapel et Spitallfields où on se croirait dans le Tiers-Monde mais aussi les sous-bois, rivières et paysages du Sommerset à la nuit tombante près de chez lui dans les années 90 et aussi des images de Berlin en 1961 lors de son 1er travail de reporter.

Plus loin une section consacrée aux performances des années 69-77 montre Bruce LcLean et Stuart Brisley.

A part ça et parce que la photographie c’est bien mais qu’il ne faut pas être totalement borné, le musée regorge de Gainsborough, qu’on peut y voir l’Ophélia de Millais et des oeuvres de Francis Bacon. Par ailleurs, si le musée est en travaux jusqu’en 2013 et que tout n’est donc pas visible, une magnifique exposition consacrée aux Romantiques s’y tient avec en tête Turner.

Publicités