Galerie Hug – Stephanie Schneider

C’était le 26 novembre 2011 à en croire mes très brèves notes que je suis passé à la Galerie Hug, à deux pas de Seine 51. Là-aussi c’est plus une question d’opportunité que de choix délibéré car je connais un peu de le travail de Stephanie Schneider qui exploite toujours la même veine (Californie, bagnole et Polaroid for ever), à croire qu’elle n’a fait qu’une seule série, toujours vue et revue, et que pour ma part j’avais découverte à Arles en 2008 (billet ici).