Format 2011- Derby – Royal Insurance Buildings – Partie 3

J’avais entamé le récit de Format 2011 en juin 2011 et faute de temps n’avait pas poursuivi l’exercice. Il est temps désormais de reprendre le fil du récit. Dans le Royal Insurance Buildings, l’exposition s’intitulait « collective encounter » et, forcément, il s’agissait de … collectifs. L’exposition était somme toute modeste avec une imprimante en bois (enfin, habillée de bois) qui crachait des photos en continu (mais lentement) sur une longue bande de papier, une vidéo (Orchestra of Disorientation) installée à l’initiative de The Photography Collective et les travaux de plusieurs collectifs en format plus classique.

Le seul petit problème c’est que les collectifs n’étaient pas tous identifiables avec certitude et que leurs membres restaient dans l’ombre. Du coup, il est salutaire que le site web de Format soit relativement bien fait et mentionne les collectifs présentés avec l’adresse de leur propre site web, quand il existe (je n’ai pas trouvé celui de Vea collective). J’ai aussi cru voir des images de Ten 8, un collectif éteint en 94 mais je n’en trouve nulle trace nulle part sur le site de Format (et pourtant il a bien existé et était bien exposé).

ASA & Wideyed devaient exposer mais que montraient-ils ? Dans le cas de Rawiya, un panneau mentionnait chaque auteur et leur travail mais pas moyen de savoir quelle photo est de qui, à part la fille en gants de boxe ou dans l’eau en tenue islamique, par Newsha Tavakolian.

Avec Human Endeavour, j’ai eu l’impression d’avoir déjà vu ça, au bord la mer à Brighton et, de fait, en vérifiant, c’est bien le cas: j’en parlerais qu’en je reviendrais sur Brighton Photo Fringe.