BIP 2012 – Liège – En résumé et en pratique

Comme pour l’édition 2010, la BIP 2012 montre une grande diversité de talents, toujours de qualité dans son programme officiel. On regrettera seulement le prix relativement élevé des accès aux expositions, spécialement pour celle de l’Atelier B9, faute d’un billet groupé. Le programme OFF est, comme d’habitude pour un OFF, à Liège ou ailleurs, très hétérogène, allant du franchement mauvais au meilleur, malgré un « tri » effectué préalablement en visualisant les propositions sur le web. Quelques sites également étaient fermés aux heures prévues. L’ensemble du programme n’est pas regardable en une seule journée ce qui oblige à rester deux jours (ce qui est trop, du coup) et j’hésite à chaque fois entre rester sur place ou faire l’aller-retour dans la journée: cette fois j’avais choisi de rester une nuit, je me demande a posteriori si c’était le bon choix. Quoi qu’il en soit la BIP est un manifestation photographique de grande qualité et son déroulement, tous les deux ans, est une bonne fréquence. Accessoirement on y parle français, ce qui est toujours plaisant, et de surcroit avec un accent charmant. Sinon, à Liège, il faut passer entre autres chez Galler pour ramener des chocolats et des gaufres fourrées, c’est fameux  :)