Helsinki – HPB 2012 – Galerie Forsblom

Toujours au 2ème jour de visite pour HPB 2012 et cette fois à la très chic Galerie Forsblom (Lönnrotinkatu 5) qui exposait Chen Jiagang et ses immenses (c’est peu de le dire) diasec montrant de jeunes chinoises impassibles, comme posées là, dans des paysages naturels ou industriels. C’est tellement immense qu’on voit l’assemblage des panneaux. Souvent les images s’ornent d’étendues liquides qui semblent figées par le temps de pose.  L’idée, selon la galerie, c’est d’illustrer le contraste entre des campagnes stagnantes et des villes en plein boom, admettons: pour ma part j’ai surtout vu un bel exercice décoratif, outrageusement prétentieux. Il s’agit d’extraits de sa série « Third Front », jugée critique des bouleversements imposés à marche forcée en Chine, si j’en crois la presse, qui avait été un vrai succès dès 2007 mais je reste très réservé sur le boom (bulle ?) de la photo chinoise qui profite de l’abondance de capitaux chinois et de l’attention des médias (liée au développement spectaculaire du pays) et il suffit qu’un esprit un tant soit peu critique (ou vu comme tel) de cette croissance se manifeste en Occident pour qu’on crie au courage politique voire au génie… Qu’en restera-t-il dans 10 ou 20 ans ?