Galerie Catherine et André Hug – MUSES

La Galerie Catherine et André Hug exposait hier encore et pour le dernier jour, trois photographes dont Stéphanie Schneider que j’avais déjà vue dans cette galerie et ailleurs auparavant. C’est en fait pour les deux autres que j’avais fait le chrmin jusqu’ à la rue Jacob et notamment pour les auto-portraits de Kourtney Roy que je connaissais mais sans les avoir vus en vrais. Pas déçu mais un peu grand comme tirage: de l’esprit mode et un peu d’intrigue, juste ce qu’il faut pour titiller le regardeur.

Avec Eric Weeks on reste dans le mêm esprit quant à la forme, très proche de l’univers mode mais aussi du cinéma avec ses jeunes femmes seules figées dans un décor trop grand pour elles. Là-aussi c’est un peu grand. Et puis il manque les prix: pas même de liste à portée de main, dommage.

Une exposition petitte par la taille mais très séduisante qu’il aurait été dommage de rater.