Galerie Basia Embiricos – Claudia Imbert

La Galerie Basia Embiricos est à deux pas de la MEP (au 14 rue des jardins saint-paul) et elle exposait le travail de Claudia Imbert que j’avais découvert sur le net et que je voulais voir en vrai. Je n’ai pas été déçu: voila de la photographie propre, sympathique, intriguante juste ce qu’il faut et dans des prix de surcroit accessibles (2800-2900 le grand format, 1500 pour le petit). Le principe de la série, la famille inccertaine, est celui de l’arrêt sur image, les personnages sont figés comme les habitants de Pompéï, le tragique en moins, l’imagination en plus car l’histoire reste à venir. J’avoue un faible pour ce genre d’images qui met le regardeur face à lui-même. Claudia a reçu le prix Arcimboldo que je connais bien puisque je vois chaque jour à la maison un travail d’un récent récipidendaire ;) Vous avez encore deux jours pour filer à la galerie où, samedi dernier on parlait russe, mais si vous parlez franaçais ça marche aussi : vous serez bien accueilli :)