Prague Photo – 28-29 avril 2012 – Dox (1er niveau)

Le Dox (centre d’art contemporain) accueilait en avril dernier le coeur de Prague Photo. Le batiment (sur Poupětova 1, arrêt de tram Ortenovo náměstí – Place Ortenovo) est situé sur deux niveaux: le 1er accueillait ce qui ressemblait plus à une foire, avec des galeries, qu’à une exposition « curatorée » et le second accueillait les travaux d’étudiants regroupés par école. Le 1er niveau est de peu d’intérêt, d’intérêt essentiellement local, à part les 2 ou 3 galeries présentes à l’entrée, et encore, impression confirmée de retour à Paris en cherchant /consultant les sites web des exposants.

A l’entrée, c’est la fotograf gallery qui ouvrait le bal avec seulement une oeuvre par artiste mais cela donnait toutefois une bonne impression. Rappelons que cette galerie édite un magazine très apprécié, qui porte son nom (j’en ai profité de retour à Paris pour acheter la collection « complète »). En fait, c’est le magazine qui s’est créé le premier (vers 2001-2003) et la galerie est venue après, en 2009.  Les artistes présentés ne sont hélàs pas visibles sur le site de la galerie et même rarement présents sur le web: Jan Mahr, Petr Willert, Juliana Křížová et Jakub Vlcek, Sylvie Kolekova, Tereza Severova, Pavel Matela, Dzmitry Kruhlou, Veronika Danhelova et Karla Hosrasova, Adam Holly. Juste en face se trouvait le Lac Gelé sur laquelle je passe (vu à Arles avec un accrochage plus fourni – billet ici).

Fotoforum praha dont je n’ai même pas trouvé le site web montrait du noir et blanc ultra classique avec de vieilles gloires locales pour l’essentiel: Eugen Wiskovsky, Jaroslav Rossler, Vladimir Kozlik, Peter Zhof, Jaroslav Fiser, Jaroslav Benes, Gabriela Capkova, Jan Pohribny, Michaela Brachtlova, Josef Ptacek, Mirslav Machotka, Eva Fuka, Hana Hamplova, Josef Moucha, Jiří Hanke, et Zdeněk Lhoták. La Galerie Montanelli (sur Nerudova 13) dont le site web est HS montrait Magdalena Blahova et Stoll & Wachall. The Chemistry Gallery montrait Tereza Zelenkova et Marcela Mikulkova; ni l’une ni l’autre présents sur le site de la galerie. Cargo gallery n’a pas de site web (ou alors bien caché) et présentait des auteurs autour essentiellement d’une thématique du nu: Václav Adam, Milos Burkhardt, František OplatkaKvětoslav Vršovský, Jan Cerny, Karel Vojkovsky.

Art in Box gallery (site en tchèque uniquement) montrait Pavel Mara, Peter Zupnik, Nadia Rovderová, Suzanne Pastor, Jolana Havelková, Jan Svoboda, František Drtikol et Jindřich Štreit. Studio pvm (Pavel Matela) montrait le travail de ses étudiants (enfin c’est ce que je suppose). Comme d’habitude en pareil cas, je ne mentionne que les rares auteurs qui disposent d’un site web (un vrai, pas une page Faceb**, en état de marche, sans virus et sans musique de fond): Aurelia Pontes, Zdeňka Tomášová, Ivo Hausner. Du côté de l’APF, on voyait, parmi ceux ayant un site web: Miroslav Hoza, Ivana Matějková, Stanislav Pokorný, Marian Benes, Jirí JÍRU. Chez Thalia picta, qui n’est qu’un laboratoire, la sélection est plus contemporaine et là aussi ne sont cités que ceux ayant un site web ou une certaine notoriété: Roman Sluka, Jiří Všetečka, Oldřich Škácha.

České centrum fotografie réunissait dans une petite pièces une multitude de petites photos noir et blanc accrochées très serrées avec Sudek et Dtikol et une kyrielle d’autres qui sentaient un peu la naphtaline: Michal Macku, Robert Vano, Radek Burda, Roman Sejkot, Josef Vetrovsky, Ladislav Postupa, Antonin Gribovsky, Helena Lukas Martemucci, Ota Richter, Karol Kállay, Jindřich Brok, Ludvik Souček, Josef Hník, Jazroslav Feyfar, Adolphe Braun, Petr Helbich, Jan Lukas. On termine à notre point de départ avec des auteurs plus contemporains et la galerie Gambit (dont le site ne marche pas…): Štepánka Stein & Salim Issa montraient des natures mortes (déjà vu à Lyon sur un autre sujet – billet ici), Barbora et Radim Zurkovi (des montagnes mais on avait vu un autre de leurs projets à Lyon aussi – billet ici), Milan Jaros, Jiri Stach, David Herdin, Karel Cudlín, Antonin Kratochvil.