Le Bal – CEUX QUI ARRIVENT (décembre 2012)

Alors que l’exposition d’Agata occupe Le Bal depuis le 24 janvier 2013, il est temps d’évoquer l’exposition précédente qui se terminait début janvier 2012 et que j’ai vue à mi-décembre 2012. C’était une bonne exposition, qui nous change des grands noms confirmés qui habitent usuellement le lieu. On pourra regretter une fois encore le caractère inadapté du lieu à l’exposition de photographie mais dans le cas d’artistes émergents, mieux vaut encore cela que rien du tout.

Dorothée Davoise montrait une Grèce vilaine en grands noir et blanc. Pierre Toussaint montrait Olaf le clodo, une série que j’avais déjà vue mais pas de manière exhaustive. Gilles Pourtier (déjà vu à Arles ici) et Anne-Claire Bro’ch montraient une série adolescente sympathique en petit format noir et blanc et couleur. Il y avait aussi Lola Hakimian avec un New York en couleur qui parvient à échapper aux clichés (vue à plusieurs reprises et la première fois à Arles en 2009 ici) et Johan Attia (déjà vu aussi à Arles notamment ici) qui présentait des trucs sous forme de doubles pages de livres, c’est pas mal ça comme idée. Mais Pauline Fargue fait mieux avec ses petits cahiers (par contre, elle n’a pas de site web).

Dans une veine documentaire, Vera Schöpe montrait la population au voisinage de mines en Bolivie, Mouna Saboni avait choisi les palestiniens (ça faisait longtemps aussi que je n’avais pas vu le sujet traité) et enfin Laetitia Donval, nous ramenait dans nos campagnes (bretonnes), ce qui ne fait pas de mal et que l’on voit moins sur les cimaises que les palestiniens (plus loin, plus politique, plus polémique). Normalement j’aurais du voir aussi le travail de Justine Pluvinage, mais bon, ça m’a échappé.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.