Arles 2013 – 3ème jour – ENSP

L’ENSP exposait dans une église mais aussi en ses murs sous le titre «voyage dans les données du monde», un titre intellectualisant et imprégné de culture webesque.

Par exception pour les étudiants de l’ENSP tout le monde est cité même ceux sans site web et ils sont toujours trop nombreux dans ce cas. Je passe sur la vidéo de Sonia Yassa (je n’arrive pas à me faire à la vidéo) pour passer à sa voisine Camille Sonally qui exposait une imagerie de tipis de sources diverses à la suite d’un travail sur la chaîne de motel Wigwam (avec ses fameux tipis en béton). Chacun son truc. Tipiphile, pourquoi pas. Son travail sur Juzcar vaut le coup aussi. Clément Gérardin (vu au wip ici) devait en avoir assez de faire des photos donc il emprunte à d’autres sur Panoramio celles des verdoyants voisinages de Tchernobyl pour en faire des cartes postales bucoliques. Il pourrait s’associer à Stéphanie Rolland (billet ici), tous deux ayant un vrai talent de vendeur (agent immobilier et voyagiste).

Marianne Wasowska-Fauchon montrait des photos de mineurs prises à leur insu et floutées et des vues aériennes de mines tandis que Olivier Sola décidait de garder la chambre pour photographier l’écran de son PC au flash où figure un gitan (grâce a Street View si j’en crois la légende). Mathilde Warin (vue au wip déjà, ici) gardait la chambre elle aussi pour relater ses échanges Facebook avec une jeune mormonne de ses amies.Agathe Lacoste réalise le portraits de la même fille vêtue d’une couleur unie sur fond de la même couleur (j’ai l’impression que ça se passe encore en chambre).

Lauriane Pigot quant à elle nous emmène loin (enfin), sur mars, enfin presque, pour commencer ce sera le programme de simulation de la mars society mais c’est bien quand même. Edwin Fauthoux-Kresser (vu ici aussi) part loin aussi, sinon par la géographie, au moins par la pensée car il nous conte la perte du Danube. Et on reste loin avec Guillaume Lapeze et son tirage mural de ciel gris.