Arles 2013 – 3ème jour – Gobelins

L’expo des Gobelins titrée Blackboard entend montrer la diversité des pratiques à l’occasion des 50 ans du département photographie des Gobelins. Et comme c’est le dernier article d’Arles 2013 (et aussi parce que les Gobelins ce n’est pas rien), tout le monde sera cité même ceux qui n’ont pas de site web ou un pauvre Tumblr.

L’exposition commence dehors avec les grimaces de dames âgées (des religieuses en fait) de Fanny Viguier (promotion 2013), de réjouissantes photographies de petit format, très dynamiques.

Claire Payen (promo 2013) et Vincent Toussaint (promo 2013) illustraient deux proverbes beurrés et argentés. Leurs sites web sont remarquables. Marc da Cunha Lopes (promo 2004) montrait un tirage de sa série Made of myth mais j’avais déjà vu je ne sais où son travail ci-dessous.

Tout ça, c’était dehors. A l’intérérieur, où on cuisait littéralement, je passe rapidement sur la boite à LED de Mathilde Vendrin (promo 2014) pour voir les neufs petits astucieux détournements de photos de mode de Josselin Rocher (promo 2013) titrés « les couches ». Je passe sur Marion Vercelot (promo 2013), Charlotte Evrard (promo 2013) et son dégradé coloré et la vidéo de Jean-Baptiste Maître (promo 2004) pour passer à Zhenhua Xiang (promo 2010) qui a semble-t-il réalisé la photo d’un emballage moulé de boite de chocolat vu de dessous (ou alors je me trompe mais le titre, Valérie, est assez explicite et j’adore le chocolat).

Mélissa Boucher et Sophia El Mir (promo 2013 toutes les deux) font partie des exceptions sans site web ni même Tumblr, on ne pourra donc pas revoir leur installation mêlant objets et photos d’objets, miroirs. Même chose pour Amélie Desson (promo 2014) dont les portraits cachés ne manquaient pourtant pas d’inspiration. Et même chose aussi pour Laura Dupuits (promo 2013) dont le site est toutefois en cours de construction et qui nous ramène au concret avec des portraits noir et blanc d’adultes suivant un cours d’alphabétisation. Julie Vallon (promo 2014) n’a pas de site web non plus et là aussi c’est dommage car son « Banquet » réalisé en style 1900 et tiré sur papier salé ne manque pas de piquant. François Ray (promo 2013) clot l’exposition avec comme une explosion de pastel.

Une section édition présentait quelques livres permettant de retrouver Sophia El Mir et de découvrir Caroline Bittner (promo 2013), Hélène Dres (promo 2013), Fiona Torre (promo 2014) et Maxime Verret (promo 2013).

Publicités