MEP – 15 septembre 2013 – Encore à oublier

Traditionnelle visite la semaine dernière pour le dernier jour de l’accrochage estival à la MEP et en même temps renouvellement de ma carte d’abonné. Et comme souvent en 2013, nouvelle déception.

Antonio Biasiucci et Mimmo Paladino occupaient plusieurs salles, le 1er avec ses photos en noir et blanc, le second parfois avec ses scultpures associées. L’association ne marchait pas en rasion d’un manque presque total de mise en scène et quand le photographe présentaient ses images seules, elles étaient bien seules. Ferrante Ferranti avec  ses noir et blanc classiques, ses photos de sculptures et d’intérieurs de monastères, ses extérieurs de ruines suscitait plus le sommail que l’emmerveillement tandis que l’autre salle avec de la street photographie à Tunis et surtout des couleurs étincellantes de croyants indiens et de sculptures de christ évoquaient plus Géo que les cimaises de la MEP. Il fallait bien vite aussi les photos de Costa Gavras qui montraient les photos de ses postes et de ses voyages, désastre limité à un demi-étage fort heureusement. La fin n’étaient guère meilleure avec Serge Aboukrat dont les extraits de sa collection se limlitaient essentiellement à des « clichés verre » (qui semblaient des gravures) et une trop longue serie de Halsman.

Mercredi prochain, le nouvel accrochage fera la part belle à Salgado, ce qui n’est pas révolutionnaire mais garantit au moins la qualité du spectacle.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.