RTR – Am i beautiful

Première visite depuis longtemps chez RTR et découverte de son nouveau (pour moi) lieu d’exposition (rue Volta). Passage rapide pour une exposition qui n’associe pas oeuvres/titre et auteur/ prix: il faut donc se pencher sur un papier pour voir qui fait quoi puis au besoin demander le prix ce qui n’est pas commode du tout. Fait exception à ce principe déplaisant un accrochage très dense de photographes « historiques » de la galerie cantonnés tout au fond. On y découvre à l’occasion que l’inflation des prix est digne de la République de Weimar. Au sous-sol est reconstitué un intérieur mal éclairé que l’on suppose moscovite à la belle époque communiste mais la finalité de l’opération m’a un peu échappée.

Pour en revenir à l’expostion proprement dite, les tirages sont un peu perdus sur de trop grands murs et il n’est pas grand chose de neuf sous le soleil finalement puisqu’on retrouve l’artificiellement coûteux Dou, Margo Ovcharenko (ici) et Dasha Yastrebova (ici). Quelques nouveautés néanmoins fleurissent avec Maria Yastrebova (19 ans seulement,j’ignore si elle est de la famille de la précédente), Sonia et Mark Whitesnow et Tina Chevalier.

C’est jusqu’au 2 novembre 2013.

Cette entrée a été publiée dans Paris. Bookmarquez ce permalien.