PhotoIreland 2012 – Eight Gallery

Eight Gallery dans le cadre de PhotoIreland 2012 exposait dans une petite pièce perdue dans une vaste galerie des plus classiques, quelques photos de Ciara o’Halloran, 10 carrés de petits formats de surimpressions de jardins ouvriers. Ce n’est pas inoubliable. Je préfère, sur son site web, sa patiente série d’auto-portraits modestes After Midnight Before Midday, son travail de fin d’études.

PhotoIreland 2012 – Moxie Studio

PhotoIreland 2012 investissait cette année les Moxie studios de Dublin, un lieu difficile à trouver en l’absence de signalétique, comme d’habitude… Il y avait pas mal de vidéos et diapos avant d’attaquer les murs avec Anthony Luvera (autoportraits  en clodo à Londres), Ieva Baltaduonyte (une artiste déjà vue en 2011 avec 4 objets en carré dans un petit diasec et un portrait en tondo pour chaque migrant), Francisca Lopez (photos perso, photos issues de vieux albums de famille, …), Gergely László qui montrait un livre (un vrai pas une photo de) et  Carlos Albalá  (avec des pages de son futur livre et des trucs divers). A de rares exceptions près on avait l’impression de voir des bribes de travail inachevé ce qui en général ne suscite l’intérêt que si le travail est dû à un génie (les notes de travail de Proust ou les croquis de Picasso d’accord, les brouillons de M. Dupond, non).

Après quoi étaient à disposition tout un tas de livres sur les migrations (thème de l’année) et quelques magazines dont l’introuvable danois katalog (édité par le Museet for Fotokunst) et le canadien ciel variable (dont le n°91 est présentement en kiosque).

La salle suivante comprenaient un grand nombres de livres également et quelques magazines ainsi que des photos de Roger Eberhard (4 tas de déchets en sous-bois – série tumulus) et de Darek Fortas (évocation de mineurs). On trouvait aussi la mise à l’honneur de quelques magazines avec de grands fac-similés: Fotograf (prague – 2 n° par an), Fotografija (ljubljana – 2 n° par an), Camera austria (graz – 4 n° par an), Kwartalnik Fotografia (varsovie – 4 n° par an) et European photography (berlin – 2 n° par an). Du coup j’ai acheté un stock de Fotograf :)

PhotoIreland 2012 – Mad Art

Comme l’an dernier Mad Art figurait au programme de PhotoIreland mais l’exposition était réduite au seul rez-de-chaussée contre 3 étages. La plupart des auteurs ont un site web pas mal fait (voire très bien faits avec de vrais projets) et certains prix étaient affichés lors de l’exposition ce qui est toujours appréciable. Voici ceux quiu ont un site wev en état de marche et un projet: Natalia Marzec, Garry Loughlin, Claire Duggan, Patricio Cassinoni, Lynn Rothwell, Alma Haser, Patricia Klich, Cindy Morrissey, Anita Kulon, Ste Murray, Aoife o’Dwyer, Jesse Fox, Jill Quigley. Mention spéciale pour Alma Haser et ses étonnants portraits.

PhotoIreland 2012 – Gallery of Photography

Cette année encore à Dublin, pour PhotoIreland 2012, la Gallery of Photography figurait parmi les exposants. Il est à noter que l’exposition (en partenariat avec m-bochum) est toujours d’actualité puisqu’elle dure jusqu’au 9 septembre 2012. C’est une exposition qui porte essentiellement sur Dublin et ses habitants, avec quelques images de New York (vers 63-65) et quelques portraits d’artistes aussi. Les vues de Dublin sont intéressantes avec des couleurs superbes. Ce travail est dû à Evelyn Hofer (1922-2009). Une belle expo mais hélàs un peu petite, la faute au lieu.

 

PhotoIreland 2012 – Sebastian Guinness

L’an passé à Dublin pour PhotoIreland 2012, Sebastian Guinness avait investi un vaste espace pour le consacrer au Mexique (billet ici). Cette année il revient dans le centre de Dublin vers Stephen’s Green avec un espace bien modeste et un solo-show consacré à Joby Hickey. Ce dernier montrait de grands formats noir et blanc à la façon du 19ème siècle mais en digital avec quelques nus mais  surtout de la street photography et des paysages urbains.

PhotoIreland 2012 – Monster Truck gallery

A Dublin, à l’occasion de PhotoIreland 2012, la gallerie Monster Truck compte de nouveau, comme l’an passé, parmi les lieux d’exposition avec, là-aussi comme l’an passé une sélection décoiffante, au moins au rez-de-chaussée. L’en dernier il s’agissait de photos et de fils, cette année il s’agissait de géométries comme des mélanges de photos et de paintures et aussi des lightboxes de polyhèdres blancs. Bof mais les deux auteurs, Mark McCullough et Suzanne Mooney, nous montrent sur leurs sites web respectifs des travaux à mon sens plus intéressants et surtout replacés dans un ensemble de travaux, c’est là le paradoxe: on voit (et on comprend) mieux finalement assis devant son écran que sur place avec 5 ou 6 oeuvres qui se battent en duel dans un vaste espace blanc sans commentaire …

 A l’étage, Adrian Reilly exposait 5 ou 6 petits format couleur desaletés dans les rues et des vues aériennes. L’articulation avec le rez-de-chaussée est assez obscure.

PhotoIreland 2012 – A flat Pearse House

A Dublin, lors de ce PhotoIreland 2012, il fallait chercher aussi pour trouver l’exposition qui se tenait dans… un appartement au rez-de-chaussée de Pearse House, un lieu inhabituel, de type HLM, avec ses petites chambres et sa cuisine. Jeanette Lowe exposait la vie des gens dans le quartier et l’immeuble qui date des années 30 avec pleins de gosses et beaucoup de chaleur et de simplicité. De la photographie sociale joyeuse dans un lieu modeste avec en prime, pour les habitants, des photos anciennes du quartier. Une exposition petite mais valable où tout est raccord entre le lieu, le sujet, l’accrochage et même l’accueil avec un vieux monsieur installé sur sa chaise à l’entrée.